bois.com

Choisir, valoriser et mettre en œuvre le bois
dans la construction publique et privée

Club OUI AU BOIS

Rejoignez le réseau des décideurs qui ont fait le choix du bois

26/10/2017 : REGARDS CROISES SUR LE BOIS DANS LE RESIDENTIEL

Paul Jarquin, un des rares promoteurs spécialisés dans l’habitat en bois, souligne les performances économiques de ce mode constructif. Il démontre qu’en première couronne parisienne, il est possible de construire en bois au prix de la maçonnerie ou du béton, mais ce n’est pas la seule raison de son engagement vers le bois.

Après une première expérience professionnelle aux Etats Unis, Paul Jarquin revient en France et réfléchit aux moyens de penser la ville autrement : comment construire de manière responsable, quelle forme peut prendre la construction écologique ? La réponse « bois » devient vite  pour lui une évidence.

Nous avons à ce jour 8 opérations livrées, 15 engagées, explique le promoteur. Nous arrivons, grâce à des solutions techniques optimisées, à des prix de revient comparables  à ceux obtenus avec des techniques constructives lourdes.

Néanmoins, pour aller plus loin, l’ensemble de la filière va tendre à évoluer, y compris la filière forêt. Aujourd’hui, on ne récolte que deux tiers de l’accroissement en forêt. Nous avons  besoin de couper le bois des forêts, pour une gestion durable des forêts, mais aussi pour un renouvellement des écosystèmes.

La France possède la troisième forêt d’Europe en surface. Une partie des bois français sont transportés dans des pays à coût de main d’œuvre réduits pour y être transformés, et revenir en France en produits finis. Là aussi la filière est en marche pour réduire cet état de fait, cela passe aussi par des choix politiques, et par la mobilisation de toutes les professions concernées.

 

Steven Ware, architecte qui a signé récemment à Paris un R+7 mixte, travaille actuellement sur un projet pour le CHU de Nantes. Il est également très avancé sur un projet de tour en bois à Bordeaux : la Tour Silva. Il développe trois idées de fond pour réussir le pari de la construction bois : travailler très en amont avec les architectes, développer un partenariat fort avec les charpentiers, conforter cette chaine de travail avec les scieurs et les industries de deuxième transformation.

« Mais ce n’est pas tout, précise l’architecte : Depuis quelques années, nous sommes passés à la vitesse supérieure. Nous devons tous  être très impliqués dans la conception des projets, et développer plus encore les ponts entre les différents métiers. Sur le projet de la tour Silva à Bordeaux, le noyau est en béton, 80% de la structure est en bois, les façades sont métalliques. Cela demande des connaissances techniques transverses, des formations nouvelles, des bureaux d’étude multi-matériaux… Il est temps de regarder le bois autrement, de se tourner vers le vivant. Je défends également l’impact positif du bois sur le bien-être, vivre dans un bâtiment en bois aide  à diminuer le niveau de stress, de nombreuses études le prouvent. »


suggérer un décideur