bois.com

Choisir, valoriser et mettre en œuvre le bois
dans la construction publique et privée

Club OUI AU BOIS

Rejoignez le réseau des décideurs qui ont fait le choix du bois

PHILIPPE BARBIER

PHILIPPE BARBIER

Architecte

Pourquoi le bois ?

C'est certainement le premier matériau "solide" que chacun de nous a enfant commencé à façonner, couper, tordre, casser. Premier matériau de construction pour les cabanes, les jouets de notre enfance.
Le bois parce que c'est encore l'un des rares métiers dans la sphère de la construction que l'on fait par vocation.
Le bois par respect pour les qualités des professionnels charpentiers, menuisiers, ébénistes, et de la passion de leurs métiers.
Ce choix est une histoire d'amour avant toutes choses.
Puis dans la pratique de notre métier, le bois offre une multitude d'avantages :
La filière bois et son stock renouvelable, sa malléabilité et sa précision, sa légèreté, la propreté des chantiers, sa chaleur et presque sa "saveur", son esthétisme, sa rapidité d'exécution, et ses infinies possibilités d'innover. Innovation technique, économique, thermique, d'espace, urbaine, éthique pour la planète, sociale et humaine.

PHILIPPE BARBIER ARCHITECTE

19, passage Charles Dallery

75011 PARIS

Tél : 0155285380

Email : philippe.barbier.arch@gmail.com

Site : http://www.architectes-pour-tous.fr/architectes-pour-tous/atelier-d-architecture-philippe-barbier


WU-HA LA SERRE DES SABLONS
La Celles-Saint-Cloud


Nature :
Rénovation

Date de livraison :
2010

Type de construction :
Logement individuel

Ville/Département :
La Celles-Saint-Cloud, Yvelines


Descriptif et points forts
Origine du projet : Créer une maison d'habitation en extension d'un petit bâtiment existant en meulière, adossé à une forêt au nord, et ouvrant, au sud, sur un verger situé dans le site classé du parc de la Jonchère.

Contraintes et défis : Conserver le génie de ce lieu, et tout d'abord les arbres qui limitent l'extension à l'est et au sud, mais aussi la maison du jardinier en meulière et sa serre à l'étage, les murs de soutènements et la passerelle qui mène à la serre.
Autre défi, construire l'extension perpendiculairement à la pente pour diminuer l'impact visuel de l'extension avec la contrainte de ne pas créer un barrage en sous-sol contre les eaux de ruissellement des nombreuses sources présentes sur cette déclivité.

Solutions apportées
Principe de l'extension : la mise sous serre des éléments conservés : un mur de soutènement courbe en meulière et une passerelle. La typologie de la serre est l'élément dominant du projet, elle sera prolongée vers l'est sur une longueur de 7 mètres, en préservant les transparences.
Perpendiculairement à cet élément dominant, une extension est édifiée ; elle est architecturée suivant une interprétation des mêmes principes typologiques mais traduite en bois : mur d'adossement, ouvertures largement vitrées et terrasse périmètrique à l'étage.
Une double peau en bois, décalée de 1,50 mètre, est venue compléter et habiller une partie du pignon nord pour ménager l'entrée dans le bâtiment.
Ce pignon nord est percé de deux baies sur la forêt contribuant à lui donner un regard.

Démarche environnementale :
- conservation du bâtiment existant et des essences d'arbre présentes sur le site,
- nouvelles plantations côté verger,
- utilisation importante de bois pour l'extension : structure, bardage, menuiseries, et parquet exclusivement d'essences européennes.
Le bois a été un choix naturel de part le site et son environnement. Mais aussi la difficulté de terrain et d'accès. La construction bois permettait de répondre favorablement à toutes les contraintes rencontrées sur le site.

Essences de bois :
- Structure : Pin
- Bardage : Mélèze
- Menuiserie : Chêne





suggérer un décideur