bois.com

Choisir, valoriser et mettre en œuvre le bois
dans la construction publique et privée

Club OUI AU BOIS

Rejoignez le réseau des décideurs qui ont fait le choix du bois

Catherine DURET

Catherine DURET

Architecte

Pourquoi le bois ?

L'utilisation du bois relève encore d'une démarche militante. Convaincue des capacités de ce matériau à relever les grands défis environnementaux, j'ai choisi de recourir au bois pour les engagements qu'il induit : la valorisation des concepteurs de proximité maîtrisant les spécificités de leur territoire et permettant une utilisation du matériau en cohérence avec la culture, les pratiques et les usages locaux ; l'aide à la structuration des filières sèches locales, leur développement et leur expertise ; la réduction des consommations d'énergie de production et de transformation ; l'amélioration des bilans carbone des constructions ; le renouvellement du matériau par une gestion durable des forêts ; mais aussi le choix de produits recyclables en fin de vie.
Travailler avec le matériau bois suppose une mise en synergie de tous les acteurs : maîtres d'ouvrage, concepteurs, industriels et entreprises du bâtiment. De la commande à la conception, jusqu'à la réalisation de la construction, le projet s'organise autour de la mise en œuvre du matériau : anticipation, précision et rapidité d'exécution deviennent les maîtres mots de l'opération.
Par conviction personnelle, je choisi le bois pour sa souplesse d'utilisation et sa capacité d'adaptabilité, mais aussi et surtout pour l'esthétique qu'il génère, la précision de ses assemblages, son aspect chaleureux et sa mise en tension avec les autres matériaux.

Agence Duret

10, Rue Charles Martin

33300 BORDEAUX

Tél : 05 56 69 08 11

Email : duret.archi@wanadoo.fr


Lycée EREA LEA Le Corbusier
Pessac


Nature :
Rénovation

Date de livraison :
2016

Type de construction :
Bâtiment public

Ville/Département :
Pessac, Gironde


Dans un contexte exigu, peu accessible et en site occupé, l'intervention sur deux bâtiments des années 60 réalisés en structure béton et panneaux de remplissage impose le recours au bois pour sa capacité d'adaptation et sa facilité de mise en œuvre.
En parallèle, le projet doit répondre à des objectifs.
L'approche méthodologique se veut rationnelle et efficace et doit répondre aux contraintes de la réhabilitation et de l'extension. Dans les deux cas, la préservation ou la création de la structure béton apporte l'inertie attendue sur des bâtiments de taille modeste. Les murs à ossature bois intégrant menuiseries et bardage en Pin des Landes sont conçus comme des manteaux thermiques homogènes et cohérents, offrant d'excellentes performances et une étanchéité à l'eau et à l'air complètement maîtrisée. Le principe est reproductible aisément sur les corps de bâtiments existants qui n'ont pas été encore réhabilités, assurant par anticipation une cohérence architecturale globale.

Le projet de l'EREA LEA Le Corbusier porte sur la réhabilitation des logements de fonction et l'extension de l'externat, deux bâtiments construits dans les années 60 en structure béton et panneaux de remplissage. Il complète un ensemble composé de plusieurs constructions ayant subi des interventions successives. L'ensemble hétérogène souffre d'un manque d'identité architecturale et de hiérarchisation des espaces. L'opération envisagée n'étant pas la dernière, il devient nécessaire d'anticiper sur les interventions futures, afin de contribuer à la cohérence d'ensemble de l'équipement d'enseignement secondaire.
L'intervention s'inscrit dans un contexte très contraint. L'espace dédié au projet est restreint, peu accessible et le lycée doit poursuivre son activité pendant les travaux.
L'objectif recherché est de concevoir un projet rationnel et économique valorisant le matériau bois en structure et vêture. Le projet se développe sur le concept de la reproductibilité du process sur le neuf comme sur l'existant. Il doit, bien entendu, contribuer à l'amélioration des conditions de vie des personnels et lycéens.





suggérer un décideur